Dominique Pagani

Ateliers de philosophie

Spirale d'Archimède

Seance #1.5

Entre crise et guerre : Philosopher ?

mars 2015 - centre Goscinny, Paris

Seance #1.5

en attente

0m

La science ne se pose pas la question de son utilité, contrairement à la philosophie car cette dernière est la seule à poser la question des fins (ou des valeurs).


10m

Légalité est posée par l’homme : Leibniz demandait à ses élèves de trouver deux feuilles identiques.

Après l’empirisme et le rationalisme, le déterminisme dit que les faits s’enchaînent comme les raisonnements.

Descartes : “ces longues chaînes de raison”.

Descartes est un optimiste de la connaissance, issu du premier XVIIe s, après la Renaissance, il fait couple avec Corneille.

Quand Richelieu castrera la noblesse (par l’édit de La Paulette puis par la Monarchie Absolue), on ira vers le 2ème temps du XVIIe S, celui de Racine et de Pascal, celui de l’angoisse où la connaissance ne donne pas le salut.


20m

Comment se fait-il que le déterminisme marche, que les équations de Newton soient si simples ?

La nature serait-elle soumise aux lois du langage ?

Les métaphysiciens classiques qui respiraient Dieu (Descartes, Spinoza, Leibniz) trouvaient ça logique.


30m

Le déterminisme marche peut être par la confusion entre l’essence (qui définit un attribut) et l’existence, confusion que pointera Kant.

Kant se basera sur Hume et sur Rousseau, Hume base la loi sur l’habitude subjective, sur l’induction, la loi marcherait en fait mais pas en droit .


40m

Ce qui est déterminé ou défini est terminé ou fini, on sait tout ce qu’il y a à savoir sur la chose.

Le problème est : la loi est-elle ontologique ?

Il y a un retour aujourd’hui des problématiques ontologiques, la qualité de vie…

Lorsque ces problématiques deviennent qualitatives , l’homme qui a peu ne peut plus accéder à celui qui a tout, ce sont des régressions !


50m

C’est après le siècle des Lumières, lorsque ces ontologies s’écroulent que Kant va mettre en place sa pensée.

Ces ontologies s’écroulent d’abord en physique : du finalisme où le mouvement vient de l’intérieur, de la substance, on passe au mécanisme qui vient du contact, d’une relation.

Toute fin requiert un sujet, un sujet extérieur qui détermine cette fin, elle est terminée par quelqu’un d’extérieur.


60m

L’écologie serait-elle une survivance de l’ontologie de l’aristocratie ? “il n’y en aura pas pour tout le monde”.


70m

Second apport à Kant, Rousseau : la force ne peut pas diriger la société, la politique n’est pas une science de la nature,

pour Rousseau, nous sommes dans un pacte, trahi par la société actuelle. Il renvoie dos à dos la justification par la nature et par Dieu qui sont tous les deux donnés.

Rousseau recherche l’autonomie, que l’homme se fasse lui-même.


80m

Kant transpose cela à la raison, la connaissance de l’homme n’est plus un miroir qui devrait essayer de restituer le modèle du mieux possible (l’empirisme) ni une réception des idées parfaites par Dieu (rationalisme, Platon)

Empirisme et rationnalisme donnent un sujet passif.

Pour Kant le sujet est un prisme qui modifie le donné : sujet actif .


90m

Son projet dans Critique de la Raison Pure est de voir tout ce que la raison peut connaître avant l’expérience.

??la raison voit ce qu’elle produit elle-même??


100m

Pour Kant la raison doit, comme un juge en fonction, forcer la nature à répondre à ses questions.

Il y a émancipation du sujet.