Dominique Pagani

Ateliers de philosophie

Spirale d'Archimède

Seance #4.1

L'odyssée du philosophe ->Angélique (Nerval)

novembre 2017 - centre Goscinny, Paris

Seance #4.1

Transcription commencée le lundi 1 juin, travail en cours.

0m 1s
Je préfère approche à méthode par référence un petit peu à la manière dont Hegel était agacé quand on parlait de méthode, selon lui, d'un point de vue dialectique la méthode n'est pas quelque chose qui est extérieur au contenu, la meilleure méthode c'est la progression de ce qu'il appelle lui-même la chose même.C'est le contenu qui nous impose sa méthodeMa méthode est un peu par antiphrase, je l'appelle la méthode du griot et je vais vous expliquer pourquoi, c'est pas une métaphore, c'est sérieux. Je n'écris pas, les griots c'est une tradition orale, le rapport il est là.

Références

  • Hegel/

2m 44s
Il y a une ethnie au Mali, c'est pas une disgression... on est au coeur du sujet, les Dogons, ça a été étudié, il y a des éthnies qui sont la coqueluche des anthropologues, j'ai rien contre ces ethnies mais c'est en général celles qui sont les plus loin de nous, les plus préservées des blancs, parce que le rêve du blanc en Afrique c'est d'être le seul blanc là où il est.Je vais directement au fait: ils ont quelque chose de spécifique, une cérémonie où se retrouvent tous les villages de la vallée, la période de cette cérémonie c'est tous les 60 ans ce qui est exceptionnel comme longueur dans une dans les pays de tradition orale ou la mémoire remonte pas très loin. Y a t'il séparation entre poésie et musique ? Absolument pas plus que chez Homère, vous savez que chez Homère c'était scandé c'était rythmé, c'était plus du slam que ce que je suis en train de faire. Dans le texte original ce sont des rhapsodies et les poètes des rhapsodes, des compilateurs, ça veut dire des relieurs si on prend les deux termes grecs exactement ça vient d'un terme lié à la couture : on prend un chant relié à un autre on fait une variation, le public demandait une nouvelle variante sur le même thème. Ça commence comme ceci : "je suis griot je m'appelle Jeli Mamadou Kouyaté fils de Bintou Kouyaté et de Jeli Kouyaté griots de père en fils, nous sommes les sacs à paroles, sans nous les rois tomberaient dans l'oubli". Le poète supérieur au roi ! sans nous les rois tomberaient dans l'oubli.

Références

  • De Négroni (François)/ Les colonies de vacances
  • Dogons/
  • Griaule (Marcel)/

10m 26s
Qu'est-ce qu'il faisait le maître de cérémonie ?les généalogies. Vous savez ? Salomon fils de David lui-même fils de intelTout d'un coup comme un disque rayé : "le mille-patte a trop de pattes on ne peut pas les compter" et il répète, c'est pas moi : "le mille-patte a trop de pattes on ne peut pas les compter". Ça veut dire, "écoutez moi, j'ai fait mon boulot ,je me souviens jusque là, au delà c'est trop et trop vieux pour moi, j'arrive à ma limite". C'était magnifique, tragique et magnifique, on voit tout à coup la responsabilité du griot. Ma méthode c'est ça : j'essai de vous restituer ce que j'ai reçu, je n'en ai pas d'autres.

11m 54s
Pourquoi ce texte en particulier, parce qu'il est de Gérard de Nervalclassé comme un romantique mineur et l'ouvrage que nous allons lire ensemble jusqu'à juin prochain, Angélique,à pour titre original "les faux saulniers".

14m
Le commerce du sel était un privilège royal, la gabelle, la taille, parmi les plus connus. La gabelle était l'un des plus impopulaires, on n'avait pas le droit de prendre un seau d'eau de mer et de l'amener chez soi, allez vérifier... C'était sévèrement réprimé et ceux qui trafiquaient le sel s'appelaient les gaboux à cause de la gabelle, les faux saulniers étaient ceux qui, il y a un côté robin des bois, je veux pas défendre les mafias parce que je suis corse, non non c'est pas ça, mais en fait quand même au départ il y a toujours quelque chose, il ya toujours une injustice sociale qu'on essaye de réguler. Pendant que je parle là, en mer Rouge, la mer Rouge, c'est effrayant c'est des déserts de sel c'est d'une pauvreté, bon bref, qu'ils soient chrétiens en Ethiopie ou musulmans comme en Erythrée ça change rien à l'affaire c'est parmi les régions les plus pauvres, on nous alerte périodiquement sur les famines en Ethiopie en Somalie et puis on vivote quand même, on vivotait jusqu'à ce qu'arrive la banque mondiale, là on rigole plus, le FMI dit "vous vivez au dessus de vos moyens !" Vous allez me faire le plaisir de supprimer toutes les subventions aux cultures vivrières, de privatiser le secteur public et vous prêtera peut-être... c'est ça, c'est ça, ça s'appelle des plans d'ajustement structuraux, oui parce que si on le dit comme je viens de le dire ça passe pas mais si on parle de plan d'ajustement structurel, avouez que ça c'est le langage de l'aide au développement ça passe mieux, voilà après ça fait les émeutes de la faim, les révoltes et les guerres civiles. Je ne caricature rien, c'est encore bien plus grave que ce que je croyais, moi qui je les ai vus au Mali au Burkina dans les pays plus pauvres, ce discours que je viens de tenir proclamé par des gens qui gagnent trois plaques par mois puis qui retournent après à Washington à la banque mondiale et en se tournant dans leur dos il y a des émeutes et des coups d'état, enfin eux ils sont partis. Donc les locaux, ceux qui ont une barque avec un moteur, ils voient passer, oui vous connaissez votre géographie, le canal de Suez, la route de l'Asie, c'est plus la route de la soie, c'est la route des écrans plats ! Ils voient passer toute la richesse du monde sont leur nez ces affamés. Alors ils piratent bien sûr c'est des pirates, bien sûr ce sont des voyous, des bandes qui trafiquent des gens, de pauvres réfugiés qui traversent... Mais enfin au départ, c'est robin des bois, les gabeloux c'était ça : ils distribuaient le sel à la paysannerie. C'est intéressant parce que le sel n'est pas absolument nécessaire biologiquement, c'est uniquement, comment dit-on en français ? "le sel de la vie". C'est intéressant ! parce que les sciences cognitives, ça, elles ne peuvent pas capter ! Elles ne connaissent que les besoins biologiques, le sel de la vie... vous êtes le sel de la terre... Ils ont pris des risques énormes et comme Nerval le signal, les faux saulniers aient tenu et réuni des forces qui se sont opposées à la gendarmerie royale et qui ont fait le siège de places fortes comme Dijon, c'était sérieux. Le plus célèbre des dirigeants faux saulniers était, quelqu'un le sait peut-être ? bravo Mandrin, merci Catherine. La balade de Mandrin "nous étions vingt ou trente brigands dans une bande" c'est la ballade de Mandrin. On le fait souvent passer pour un bandit en fait il n'en était que le eader,, il faut souligner voilà c'était le titre original.

18m 6s
Ce texte a toujours eu un drôle de destin il a longtemps été je le disais tout à l'heure, [Rires] Nerval, l'oeuvre de Nerval en général a longtemps somnolée parmi les romantiques secondaire, c'est à partir des années 60 en terme de manuel c'est la collection Lagarde et Michard, ça a été les premiers à faire un chapitre à Nerval à part entière, dont acte, début des années 60, c'est pas si vieux historiquement parlant. Mais par contre le texte dont je vous parle, celui qu'on va travailler dans sa version originale "les faux saulniers", nous ne l'avons à notre disposition dans l'édition de la pléiade que depuis 1984, je vous dis quand même c'est incroyable ! On n'est pas en train de parler de Hugo de Banville ou de gens qui sont documentés depuis longtemps avec une abondance de thèses. On doit ça à l'école de Namur je dis ça pour ceux que ça intéresse, qui veulent approfondir, en Belgique nos amis belges à Namur,ont une équipe qui a reçu des subventions de plusieurs universités et même des états unis pour faire des recherches sur Nerval et ils se sont bien débrouillés pour en avoir en tout cas ils ont ce mérite là et là il ya vraiment une édition critique, des méthodes scientifiques, maintenant c'est plus à la tête du client, avant chaque grand spécialiste avait sa vision de de Nerval de racine... Maintenant on calcul la fréquence du L dans une nouvelle de Maupassant ! c'est quand même plus objectif, ou la fréquence de tels thèmes, certes ça ne suffit pas, mais enfin je veux dire au moins que l'on est sûr de parler de la même chose, du même auteur. Donc on a l'édition en trois volumes de la pléiade qui dans laquelle vous avez pour la première fois depuis 1984 pour le lecteur lectorat français, et d'ailleurs mondiale, ce texte des faux saulniers. Mais Nerval va le rebaptiser Angélique dès l'instant que le prince Louis Napoléon futur Napoléon III prend le pouvoir. il y a quelques éléments de... subversion, c'est un bien grand mot car Nerval est très discret mais de critiques politiques qu'il jugeait plus prudent d'évacuer de la deuxième version, celle que vous avez qui est Angélique, qui reste très politique mais camouflé à la Nerval. On verra même que le problème de la censure est un des thèmes fondamentaux, qui l'a lu depuis qu'on a annoncé que l'on ferait sa lecture ? des mains pour certains, il y en a qui m'ont dit oh là là j'ai essayé de me suis accroché... principal obstacle à sa lecture ? C'est un texte que l'on commence à